mardi 3 juillet 2018

A propos de Béatrice Dalle célébrant l'évasion de Redouane Faïd

Pathétique, pathétoc

Elle a toujours aimé les mauvais garçons qui le lui ont bien rendu - à leurs manières de maquereaux aimants.
Je me souviens quand revenant de l'université de Rouen en train après mes cours, je la trouvais prostrée dans le train, revenant de la maison d'arrêt du Havre où son grand amour du moment purgeait je ne sais quelle peine. 
Je ne savais si elle dormait de dépression ou d'un parloir sexuel trop intense, mais elle faisait pitié, corps recroquevillé cherchant la protection.
Il y a chez les visiteuses des prisons, les amantes de criminels, les complices de crime aussi parfois, quelque chose de pathétique, de dérisoire et de fascinant. 

Elles érotisent l'abjection et la destruction - jusqu'à ce que celles-ci les rattrapent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire